Communiqué de presse : 30-05-2020

Les Robin.e.s prennent acte du refus de NEC de constituer une alliance de second tour pour les municipales. Cet échec se fonde sur le refus du principe de répartition proportionnelle des postes : notre résultat au 1er tour (10,54%) représente 14 colistiers et celui de NEC (24,81%) 31. C’est la méthode qui a été adoptée à Carcassonne ou à Nancy entre autres.

Bien sûr, cette méthode juste et transparente était inédite à Narbonne, et ce refus illustre une fois encore, la nécessité de changer profondément les pratiques politiciennes habituelles de notre ville.

La dernière proposition reçue hier soir à 21h sous forme d’ultimatum avec un délai de réponse d’une heure, restait bien en deçà de ce principe élémentaire et utilisé désormais dans tous les projets d’alliance.

Plus concrètement, les postes étaient déjà fermement attribués au sein de NEC. De fait, la répartition proportionnelle risquait de faire exploser leur plateforme minée par un fonctionnement rigide et vertical.

Nous observons que les raisons de notre départ de la plateforme sont les mêmes que celles qui ont conduit à l’échec de ce projet d’alliance : autoritarisme, opacité, crises de colère, approche hégémonique. Autant de points communs avec le maire actuel de Narbonne.

Cet épisode renforce notre engagement citoyen, solidaire et écologiste pour proposer à Narbonne une nouvelle voie, une alternative politique, juste et démocratique.


Retrouver l’article sur l’Indépendant

https://www.lindependant.fr/2020/05/30/municipales-entre-narbonne-en-commun-et-les-robines-une-discussion-pas-proportionnelle-aux-attentes,8910053.php


l’indépendant – Crédit photo : Chistophe Barreau


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.