Communiqué de presse : 29-04-2020

Le confinement a aussi eu ses bons côtés. La solidarité, des fleurs des champs en ville et une diminution de la circulation automobile qui a permis aux Narbonnais de redécouvrir le silence et un air de bonne qualité. Pour l’après-confinement, Monsieur Mouly annonce des mesures du passé, très insuffisantes, qui ne répondent en aucune façon à la crise inédite que nous sommes en train de vivre. Tout au long des prochaines semaines, nous proposerons des idées pour ouvrir le débat et permettre de dessiner le contour d’une ville plus écologique et solidaire.

Et nous commençons cette série en abordant la question des déplacements car c’est maintenant, avant la reprise, qu’il est possible d’agir et de poser un regard neuf sur la ville. Pour rappel, la mauvaise qualité de l’air tue 48 000 personnes chaque année en France. Narbonne n’est pas épargnée puisque la ville est anormalement polluée à l’ozone et que plusieurs couloirs de pollution ont été identifiés par Atmo Occitanie (boulevard Mistral et à proximité des rocades et autoroutes). S’attaquer à ce problème, c’est prendre soin de la santé des Narbonnais, autant que de la planète.

Nos propositions :

– Elargir dès maintenant les espaces de circulation pour les piétons et les cyclistes en leur réservant des rues et des voies consacrées notamment sur les boulevards. Ces aménagements provisoires, d’ores et déjà opérationnels à Toulouse ou Montpellier, permettront à chacun de se déplacer dans le respect des règles de distanciation sociale. En développant les zones à 30 km/h en zone urbaine, il sera en outre possible de sécuriser la circulation de chacun et de diminuer la pollution atmosphérique.

– Faire évoluer les transports en commun pour qu’ils soient sûrs et utilisés. Il s’agira d’innover et d’adapter la fréquence (voire le parcours) des bus au nombre d’usagers pouvant être acceptés à bord, en particulier pour les quartiers périphériques et pendant les heures d’affluence. La mise en gratuité temporaire des bus pourrait en outre être envisagée pour aider tous les administrés et limiter les contacts avec les conducteurs

– Monter un partenariat avec des associations d’insertion comme IDEAL qui restaure des vélos pour mettre à la disposition des Narbonnais un stock de vélos en prêt longue durée sur toute la période de crise. Ceci donnerait un coup de pouce aux Narbonnais comme aux structures locales.

– Accompagner la mise en place d’un système de livraison en vélos cargo – qui pourraient, pourquoi pas, être construits localement – afin de livrer les personnes confinées et/ou peu mobiles. Cela pourrait être le démarrage d’une activité pour certains, et une opportunité pour la ville de créer une plateforme logistique et écologique innovante permettant la distribution des marchandises.

– Distribuer, dès que possible et avant le 11 mai, des masques lavables et gratuits à tous les Narbonnais avec une notice expliquant comment et pourquoi s’en servir. Cette notice pourra aussi dresser la liste des restrictions et services aujourd’hui mis en place pour que chacun (notamment ceux qui ne sont pas connectés) puisse avoir accès à un même niveau d’information.

– Demander un assouplissement des conditions d’accès aux parcs et jardins municipaux, ainsi qu’aux milieux naturels

Article de presse : l’Indépendant Narbonne :

https://www.lindependant.fr/2020/05/02/narbonne-les-robines-pensent-la-ville-dapres-deconfinement,8871434.php


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.