S’il n’y a qu’une info à retenir de ce conseil syndical du Syaden, c’est que des discussions vont s’ouvrir pour établir un partenariat entre le Syaden et Qair, l’entreprise qui pilote le projet d’éolienne off-shore à Port La Nouvelle. Je me suis émue de deux choses : 

  1. d’abord que le Syaden discute avec une entreprise privée et non avec la SEMOP (société mixte privé/publique) ou la région. Réponse : Qair serait mandatée par la SEMOP pour piloter la dimension énergétique du projet d’extension de Port La Nouvelle. Ce serait donc avec cet acteur privé qu’il faudrait parler ?
  2. ensuite, l’année dernière, j’ai questionné à plusieurs reprises le Syaden sur la question de l’hydrogène ou sur l’éolien off-shore. Avant l’été, il n’y avait aucune expertise sur ces sujets, ni aucun contact pris avec le très régional projet d’extension de Port la Nouvelle. Et voilà que d’un coup, il serait question de contribuer aux projets éoliennes off shore, de mouiller la SEM Elo et de “développer de l’hydrogène vert pour la mobilité décarbonée” ? On m’a alors expliqué qu’à ce stade, il s’agissait surtout d’intervenir sur l’aménagement électrique et numérique du site. Pour le moment, il ne serait question que d’ouvrir la discussion avec Qair et qu’un partenariat plus précis nous serait présenté. J’avoue être moyennement rassurée. Wait and see. 

Au passage, la position des élus du Narbonnais contre le stockage souterrain de l’hydrogène a été signalée. De ce que je sais, ce projet  ne serait de toute façon plus d’actualité. Reste à savoir comment l’hydrogène qui pourrait être produit à Port La Nouvelle sera stocké ou évacué. 

Dans les bonnes nouvelles, les règles d’attribution des subventions du Syaden pour l’éclairage public ont été modifiées de façon à faciliter l’extinction nocturne et donc à limiter la pollution lumineuse. Des diagnostics de l’existant et des accompagnements collectivité/citoyen sont en outre proposés par le Syaden.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.