Ce matin visite d’un site Colas avec le grand Narbonne.
Cela est toujours intéressant de pouvoir voir de l’intérieur des entreprises, encore plus quand il s’agit de certaines qui à priori, je n’ai pas le plus d’affinités.
Il s’agit d’une plateforme de recyclage de « déchets » des routes.
Le principe : quand une route est détruite pour être refait, il est possible au lieu d’enfouir les déchets de les récupérer de les séparer en bitumeux (dessous) et inerte (dessous, de les trier, de les concasser et ainsi de pouvoir les réemployer pour refaire des enrobés ou des granulats.
30000 tonnes par an entre et sort de ce lieu, ce n’est pas une ISDI mais une zone de transit, normalement il ne s’agit que de déchets de routes, mais …il y avait aussi un tas (gros) de la destruction de la cité des Platanes.
Des études, analyses et contrôles sont effectués « régulièrement », tant au niveau poussières (il existe des asperseurs pour les poussières) que eau.
Les matériaux recyclés sont catégorisés en trois, de « utilisables partout » à « non pas ici ! (zones sensibles »), ce ne sont pas les termes employés par l’entreprise.
Évidemment la visite était « orientée » puisque présentée par l’équipe de Colas et qu’il serait nécessaire d’avoir d’autres avis…
Évidemment la vision économique est certainement plus importante que celle purement environnementale…
Évidemment de l’enrobé reste un dérivé du pétrole…
mais je trouve que cette idée est intéressante.
Certainement pas idéale, obligatoirement complétée par des recherches sur d’autres revêtements et d’autres matériaux ou process (revêtement à froid ?), mais intéressante.
Et puisque les Amish ne sont pas encore au pouvoir et que l’on roule encore sur des routes avec des voitures et pas sur des chemins avec des chariots tirés par des chevaux ! (euh, je précise c’est une blague)
Les donneurs d’ordres devraient entrer dans leurs appels à projet, l’obligation d’utiliser (en partie) ce genre de revêtement recyclé, ce qui pour l’instant n’est pas obligatoire.
Et les pouvoirs publics, devraient interdire d’enfouir des déchets réutilisables.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.