11 mai – Premier groupe de travail de l’agglo consacré aux affaires culturelles avec deux temps de présentation, l’un consacré au conservatoire, l’autre à la médiathèque.

Conservatoire : toujours plus haut !

On râle beaucoup. On dénonce souvent. Mais parfois, on applaudit. Et c’est le cas maintenant.  Que de chemin parcouru depuis la naissance de l’école municipale de musique de Narbonne en 1937. D’année en année, le conservatoire n’a cessé de se développer, d’oser et de tester des approches innovantes en soutenant à la fois la pratique de la musique, des arts plastiques et plus récemment du théâtre.

Il serait trop long de passer en revue toutes les actions menées par cet établissement mais j’aimerais vous parler du programme « Orchestre à l’école » qui s’est déroulé dans quatre écoles de l’agglomération (Bourg, Peyronne, Arago et Coursan).

Le principe ? Pendant deux ans, dans une école, une classe reçoit deux heures d’enseignement musical par semaine. A chacun son instrument (fourni par le conservatoire), à chacun sa place, sa « partition » et son importance pour que sonne l’orchestre de l’école.

Au-delà de la découverte musicale, ce projet permet de travailler sur le regard que l’enfant porte sur lui-même ou sur l’autre.

Cinq enseignants du conservatoire sont mobilisés pour ce projet qui se mène sur demande et accord de l’académie et du chef d’établissement. Un projet d’orchestre au collège est en cours de gestation.

On notera aussi la montée en puissance du théâtre et la qualité de la classe préparatoire aux écoles d’arts plastiques qui pourrait être prochainement labellisée.

De nouveaux horaires à la médiathèque

Suite à une enquête menée auprès de 1 700 usagés, les horaires de la médiathèque pourrait prochainement évoluer et passer de 10h à 19h (contre 10h à 18h aujourd’hui).

Théâtre + Cinéma

Le départ de l’actuelle directrice est acté même s’il reste quelques détails à formaliser. Pour autant, Mme Bellotti-Lascombes a réaffirmé son attachement au Label Scène Nationale. Nous veillerons à ce que ces mots se traduisent en faits car perdre ce label serait un énorme bond en arrière pour notre agglomération.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.