Action artistique Peyri’art sur un site du conservatoire du littoral

Tous les deux ans en alternance avec « la balade des 5 sens » l’association Capeyriac organise Peyri’art.

« Il s’agit d’une  » exposition d’artistes chez l’habitant, réunissant des œuvres de qualité présentées par leurs auteurs de tous horizons. Découverte du cœur de village à l’occasion du parcours des galeries éphémères, et dégustation des vins en musique au Village Vigneron, à la rencontre des caves particulières de Peyriac de Mer et de la cave coopérative. »

Capeyriac

Cette année, il était envisagé de rajouter à cette manifestation une exposition temporaire artistique (autour du thème des déchets) sur les salins.

Les problèmes exposés par le parc et le conservatoire du littoral sont :

  1. Les dates (22 et 23 mai) qui posent le problème de dérangement pour des populations d’oiseaux en période de reproduction.
  2. La surfréquentation du site possible en détournant du village vers la saline les nombreux visiteurs de Peyri’art.

Cette exposition aura donc certainement lieu en septembre, permettant ainsi de résoudre les problèmes et à respecter les règles de base pour des événements sur ce site du conservatoire, à savoir :

  • Pas d’événements de grande ampleur entre avril et juillet pour limiter le dérangement des oiseaux nicheurs
  • mais aussi, pas d’actions qui se situeraient dans les airs, ou qui seraient bruyants, de nuit, lumineux (pour les mêmes raisons)
  • et enfin ne pas augmenter la fréquentation au bord de la saline déjà très importante, en particulier au printemps.

Sortie sur le terrain avec l’équipe du Parc Naturel

Parce qu’être élu peut aussi être agréable !

Kattalin Fortuné-Sans responsable et son équipe du pôle « espaces naturels et biodiversité » m’ont accompagné dans la découverte de sites merveilleux.

Ainsi j’ai eu toutes les réponses à mes questions sur les problématiques et les richesses environnementales de :

  • l’étang du Doul et la saline de Peyriac ou les problématiques sont de l’ordre de gestion de l’hydraulique et de la surfréquentation du site.
  • de l’île de Planasse où l’enjeu est la nidification d’espèces emblématiques, telle que les spatules blanches
  • de l’île de l’Aute, qui est une formidable île anciennement habitée et cultivée.
  • Nous sommes ensuite allés au grand Castélou où l’équipe m’a présenté le projet de la maison de la narbonnaise. Nous avons suivi le parcours de découvertes et je me suis fait expliquer les aménagements existants et futurs.
  • Ensuite les problématiques des étangs du Narbonnais dont Campignol qui a un grave problème d’équilibre hydrologique ont été exposées.

Je connaissais évidemment ses lieux pour les fréquenter et y avoir travaillé pour le Castélou, à l’époque lointaine ou c’était un CPIE (centre permanent d’initiatives pour l’environnement). Faire la visite, accompagné par des techniciens passionnés a été un plaisir instructif.

Malheureusement, je ne peux passer sous silence cette verrue au pied de la Clape visible de partout ou presque, vous ne devinez pas ?

Merci à Kattalin, Guilhem, Angélique, Nicolas, Camille et Antoine.

J’ai hâte de continuer cette découverte accompagnée sur les sites de Sainte Lucie, des étangs de La Palme, du cours inférieur de l’Aude, de la Clape, du plateau de Leucate…

Rencontre avec la direction du parc.

J’ai rencontré au préalable le directeur du Parc, Michel Diaz et Kattalin Fortuné-Sans. Cela m’a permis d’avoir une vision plus globale des enjeux du Parc dans le territoire et avec ses partenaires.

Il semble nécessaire et important que le Parc ait une autonomie réelle face aux partenaires. Ceux ci pourraient « naturellement » avoir envie de mainmise. Pour éviter cela il est primordial de faire équipe entre techniciens et élus (dont les VP).

Le grand sujet futur est le travail sur le renouvellement de la charte!


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.