A contre-courant des directives nationales et de celles de la Préfecture de l’Aude, la Ville de Narbonne interdit l’accès aux parcs et jardins municipaux. Cette mesure arbitraire non justifiée va à l’encontre du bien-être et de la santé des Narbonnais.

Aucun élément sanitaire ne distingue l’esplanade des barques du parc de la révolution. Les Narbonnais respectueux des règles de distanciation et du port du masque dans l’espace public accessible le seront tout autant dans les espaces verts.

Alors pourquoi fermer les parcs ? Si ce n’est un désaveu post-électoral de la volonté de mettre du vert dans Narbonne ! La mairie n’a toujours pas compris le besoin essentiel de nature des Narbonnais, de ces lieux de verdure trop rares qui devraient être étendus pour répondre aux attentes des citoyens et aux défis climatiques.

Monsieur le Maire se veut plus protecteur que l’Etat. Mais ces espaces ont pour vocation la détente, l’activité physique nécessaires à tous dans ces temps contraints, et encore plus en période hivernale où le soleil est nécessaire à nos organismes. Pour tous, des plus jeunes aux plus anciens, la balade quotidienne est un besoin de santé essentiel.

Aussi, nous, les Robines, demandons l’ouverture des parcs et espaces verts de Narbonne. Et nous saisissons ce jour Madame la Préfète à cet effet.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.