Dans le cadre « mon journal de nouvel élu ecolo »: compte-rendu de la réunion de lundi 07 septembre consacrée à l’élection du président du Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée et du bureau syndical.

Je découvre des fonctionnements et je vais essayer de rendre compte et d’être transparent.

Vous savez, sûrement, déjà que Didier Codorniou maire de Gruissan a été élu haut la main face à Bernard Devic maire de Caves qui était en place.

Il faut savoir concernant le mode de suffrage qu’il y a en tout 241 voix et que chaque membre des collèges (région, villes, département) n’a ni le même nombre de représentant ni le même nombre de voix par representant). Ce qui fait que région plus département représentent 100 voix quand la majorité est de 122. (Pour info j’ai trois voix)

Au vu du résultat (241 voix : 3 blancs,155 pour Codorniou, 83 pour Devic) il est certain que Monsieur Codorniou a fait des alliances et des promesses.

Nous avions prévu un « discours » disant nos inquiétudes face à des risques de perte du Label à cause de pratiques encore existantes sur le territoire (dont les voitures sur la plage), la situation a fait que je n’ai pu le caser, dommage.

Concernant le bureau syndical (les instances élus dirigeantes) il est composé de 15 personnes proposées par le président ou qui peuvent se porter candidat, le vote est à bulletin secret si il y a plus de candidats (par college) que de place.

Pour Narbonne nous sommes 4 pour deux places, messieurs Vico et Belart voulaient se présenter moi aussi…tout compte fait Monsieur Vico a retiré sa candidature (plus precisemment le president ne l’a pas présenté comme candidat, et il n’a pas demandé à l’être.)

J’ai donc été elu et je pense que c’est bien pour avoir accès aux dossiers.

J’avais envoyé ma candidature au deux prétendants.

Pour la région, le département et les chambres consulaires pas de vote jusqu’au prochaines elections (Codorniou, Courriere Calmon, Hervé Baro, Magali Vergnes, Frédéric Boutroux, laurent Poloni, jean michel Martin)
Grand Narbonne : Catherine Gouiry et marie Christine Theron-Chet
Sivom : Alexia armengau
College 4 : alain Azeu (Boutenac) gagnant contre Catherine Roi Bages (dommage!)
College 5: Isabelle Castro (La palme) et Pierre Perez ( Peyriac)
College 6 : Pierre Santori (Sigean) et Éric Lameger (Fleury)
Enfin Narbonne (collège 7) : Xavier Belart et moi-même.

Je rajoute juste un truc:

Le president m’a rattrapé à la fin pour me parler du problème des voitures sur les plages et du téléski afin de trouver des solutions.

Je ne sais pas ce que ça va donner mais au moins ce sont des sujets qui seront abordés.


La suite maintenant c’est de pouvoir avancer sur des dossiers concrets.

Le Parc Naturel Régional de la narbonnaise en méditerranée est une échelle indispensable au rayonnement national et international de notre territoire, lui permettant d’être un exemple de développement concertés entre tous les acteurs (citoyens, associations, élus, organismes publics, usagers, techniciens du parc, professionnels).


Nos espaces naturels ne sont pas seulement beaux, attirants pour les touristes, riches de biodiversité, le résultat de pratiques humaines ancestrales, ils sont aussi une chance face aux changements climatiques et un espace d’analyses et d’ expérimentations pour y répondre.


J’espère que nous dépasserons les clanismes politiciens pour coconstruire, élus, techniciens, citoyens, ensemble.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.