Vous vous souvenez ?  Les habitants de Sainte Louise sont inquiets de constater qu’au fil des travaux, des canalisations d’une ancienne usine sortent de terre alors que le terrain aurait dû être dépollué et donc exempt de tout stigmate industriel.

Comme l’aménageur (GGL) se contente d’affirmer que le nécessaire a été fait, et que la mairie ne se mobilise pas – malgré notre signalement -, nous avons organisé une réunion entre la présidente de l’association de ce quartier et l’Institut écocitoyen pour la connaissance des pollutions de Fos-sur-Mer.

Au cours de cette visio, nous avons pu discuter librement du dossier avec le directeur de l’institut et une scientifique spécialisée dans l’analyse des sols pollués. De quoi obtenir des indications sur ce qui est – ou non – surprenant dans la situation de Sainte Louise et des conseils sur la marche à suivre pour obtenir des réponses claires aux questions légitimes des habitants de Sainte Louise. Franchement, ce rendez-vous nous a fait gagner un temps fou. 

Vivement un institut éco-citoyen à Narbonne ! 


1 commentaire

CSE : un an plus tard, un diagnostic - Les Robin.e.s · 15 juin 2021 à 22 h 05 min

[…] des résidents du quartier. Aucune aide ne sera donnée par la mairie aux habitants pour effectuer des analyses du sol car l’affaire relèverait du droit privé. Un bon « bottage » en touche. J’apprends au […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.