Depuis le dernier carnet ? j’ai participé:

  1. un comité syndical à Fleury d’Aude (présenté ici)
  2. à une réunion avec Mme Gouiry, le Conservatoire du Littoral, les techniciens du Parc et des représentants de l’association Peyri’Art. L’objet de cette réunion est la mise en place d’une action artistique sur le site du conservatoire du littoral à Peyriac.
  3. au suivi de la réserve naturelle de Sainte Lucie,
  4. à une réunion avec l’équipe du pôle Biodiversité du parc sur le terrain;

Comité syndical à Fleury d’Aude (17 novembre)

Le maire de Fleury (André Luc Montagnier) nous a accueilli dans une grande salle municipale.

J’ai retenu deux points dans sa présentation.

la première est une inquiétude quant à la croissance démographique entraînant un étalement urbain.

La deuxième une réflexion à avoir sur la fréquentation du massif de la Clape.

Ici comme aux conseils communautaire ou municipal, je pense que le fonctionnement du comité syndical est à réfléchir pour essayer de ne pas être qu’une chambre d’enregistrement.

Les points ont été votés, il n’y a pas eu de débat, à part une question concernant un souci d’accès par un laboratoire à la zone de prélèvement des coquillages (palourdes) sur la réserve naturelle de sainte Lucie (côté mer évidemment) par un garde du littoral.

Ce souci est sûrement dû à la présence d’une nidification de gravelots qui ont été grandement dérangés à la sortie du premier confinement.

Ce dérangement est dû aux utilisateurs qui ont réinvesti des sites de nidification occupés.

Quelques désignations de représentants au sein d’organismes extérieurs.

Magali Vergnes à la fédération des PNR et à la commission de suivi d’Orano.

Didier Codorniou a l’association Rivages de France,

Eric Lameger en suppléant au conseil de gestion du Parc marin golf du Lion,

Catherine Gouiry et Alexis Armangau à la commission locale de l’eau (CLE) du SAGE (Basse vallée de l’Aude et étang de Salses Leucate),

Remi Balthazar (PLN) au comité de suivi du site de Lafarge,

Alain Azeu au Groupement d’action locale (GAL) de l’est audois,

enfin Marie Breton (Leucate) et André Bedos (Gruissan) au Groupement d’action locale Pêche et Aquaculture (GALPA) étang mer Aude (EMA).

Procédure budgétaire

Présentation du rapport d’orientations budgétaires et en janvier examen et vote du budget primitif.

Les enjeux principaux 2021 sont :

  • L’exploitation de la maison de la Narbonnaise (Grand Castélou)
  • Lancement de la révision de la Charte (pour dans 4 ans)
  • Réserve Naturelle de Sainte Lucie, il est nécessaire de tenir compte du départ de Port-La Nouvelle en tant que co-gestionnaire et mise en place d’un gîte du littoral.

Enfin

Nous avons aussi parlé de la création de postes en particulier pour la maison de la Narbonnaise (deux postes).

Enfin nous avons parlé d’ actions de sensibilisation sur la problématique du crabe bleu, espèce invasive.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.