Hier, Bureau syndical du Parc Naturel Régional au foyer de Feuilla.
 
En préalable Feuilla est un merveilleux coin de l’Aude, allez-y faire des découvertes naturalistes et gustatives. Ici deux producteurs (parmi d’autres) La-Remise qui fabrique L’Acorbieres en bières et de vins  les sabots d’Hélène. En bio évidemment.
 
Pour en revenir au sujet, le bureau a été assez court, l’ordre du jour était
 
* Élection des 8 vice-présidents sur proposition du président
Les vice présidents sont :
Magali Vergnes pour le département
Catherine Gouiry pour le grand Narbonne
Alexis Armengau pour le Sivom
Alain Azeu (Boutenac) pour collège 4
Un ou une autre pour le collège 5 sera nommé plus tard.
Éric Lameger (Fleury) collège 6
Laurent Poloni (chambre agriculture) pour les consulaires
et moi même pour le collège 7 (Narbonne)
 
Nous devrions travailler en binôme avec un(e) chef(fe) de projet du parc pour travailler sur des thématiques précises, qui ne sont pas encore diffusées, le directeur nous transmettra les thématiques.
 
Il y a l’air de se profiler que je me consacre de la réserve de Sainte Lucie.
 
* Maison de la Narbonnaise-Maison du parc- grand castelou. Valorisation écotouristique sur le site du grand Castelou (ou j’ai été animateur nature il y a bien longtemps)
Le budget acté est de 6,6 M€ financé à 35 % par l’Europe, environ 10 % chacun (commune de Narbonne, conservatoire du littoral, État)
30 % pour la région et le département (15% chacun) et 5 % pour le Grand Narbonne.
Nous en sommes dans le calendrier au début des travaux pour 18 mois.
Il s’agit d’un projet global avec maison du parc, écomusée, parcours de découvertes, accessibilité vélos…
 
* Réserve naturelle de Sainte Lucie (que je connais aussi bien pour y avoir fait des sorties nature)
L’idée est d’aménager la maison de l’île en « refuge littoral » un peu sur l’idée d’un refuge de montagne, mais avec une orientation plus « confortable »
La tranche 1 : la restauration du patrimoine était de 2.9M€
La tranche 2 : en investissement de 1.7 M€
 
Le gros travail sera de concilier le réel respect de l’environnement et le tourisme.
Une difficulté étant que la ville de Port la Nouvelle s’est désengagée de la gestion de la réserve.
 
Le président a aussi abordé la Clape : le PNR voudrait à plus ou moins moyen terme animer un comité de pilotage (ce n’est pas le mot qui à été utilisé) avec les villes et tous les services concernés qui gérerait le massif avec 4 groupe de travail :
*Sécurité (feu en particulier)
*Environnement
*Urbanisme/économie
*tourisme
 
Sinon on a fait une photo devant les deux voitures électriques du parc et il y a un projet de vélo « hydrogène vert ». A suivre.
 
Prochaine étape, la rencontre avec le directeur et la désignation des thématiques par vice président.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.